Agenda

Octobre
2019

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
Jour avec événement(s)
Jour férié
Vos séances de cinéma
Patrimoine

Le village de Fleurey-sur-Ouche recèle un patrimoine naturel, historique, archéologique et industriel de grande qualité.

Petites Annonces

0 annonce(s) publiée(s)

Consulter

Newsletter

Recevez par mail les nouveautés du site.

CCOM

Communauté de Communes de la Vallée de l'Ouche

Index / TRAVAUX DANS FLEUREY SUR OUCHE / Travaux centre d'intervention et de secours (C.I.S)

Inauguration du Centre de Secours Val d'Ouche -

(508 mots dans ce texte ) -  lu : 10234 Fois


 
Discours d'inauguration en présence des officiels 

Le centre, intégré au SOIS 21 (Service Départemental d'Incendie et de Secours) est désormais opérationnel. Sa création fait partie du projet global CPI (Centre de Première Intervention) qui a pour but d'augmenter la ressource en hommes sur le territoire. Au niveau du bâti­ment, celui de Fleurey est exemplaire et préfigure ce qui se fera partout dans l'avenir.

Pourquoi le site de Fleurey a-t-il été choisi ? 

Il y a eu d'abord une réelle volonté de la part des muni­cipalités successives d'adhérer à ce grand projet, qui allait permettre de remplacer le local existant, au bord du canal, mal situé et maintenant insuffisant. De son côté le SDIS a donné son accord considérant que la situation géographique avec un accès autoroutier était adaptée aux exigences du service. Depuis le regroupement des centres de Fleurey, Velars, Sainte-Marie, les effectifs humains, en nombre suffisant et bien organisés, ont été les autres atouts qui ont permis de valider ce choix. 

Le bâtiment, à l'entrée du village, représente une caserne type, de par son architecture, son matériel et ses effectifs. Le local comporte deux parties : une remise atelier abritant trois véhicules : le véhicule tout usage, le fourgon pompe-tonne, et le véhicule de secours aux victimes. La deuxième partie regroupe vestiaire, salle de sport, deux bureaux pour l'encadrement, une salle de cours, un stan­dard et un office. 

Ce projet, en gestation depuis quelques années, mais réalisé dans un laps de temps relativement court, 9 mois, a été financé par la commune de Fleurey pour un montant de 589 942€ HT, avec la participation du SDIS à hauteur de 170 000€. Par convention, à dater du 10 décembre, le centre, propriété de la commune, est mis à la dispo­sition du SDIS, qui en assurera la gestion et la prise en charge financière. 

Comme par le passé les interventions concernent les secours à personnes, les incendies et les opérations diverses, d'où la présence des trois véhicules spécialisés. Un système d'astreinte de nuit et de week-end est désor­mais en place. Et, grâce au système informatique actuel, l'efficacité des interventions est optimale. 

Le système permet en effet de connaître la disponibilité des person­nels et des véhicules, 24 h sur 24 en Côte d'Or, et ainsi de pouvoir intervenir très rapidement. La mutualisation des forces entre les divers centres voisins est également un atout supplémentaire.

Le CIS est une chance pour Fleurey et les 12 autres communes qui constituent son périmètre d'intervention Seule ombre au tableau la crise du volontariat, qui depuis plusieurs années, pose problème au niveau du recru­tement.

Il faut 3 ans pour former un jeune à toutes les missions. Cela représente, compte tenu des opérations, certes indemnisées, mais de plus en plus techniques, 247 heures de formation. Espérons que la jeune géné­ration, souvent admirative, comprenne que l'engagement dans un corps de sapeurs-pompiers volontaires peut lui apporter une formation tant technique que sportive, parti­culièrement enrichissante sur le plan humain, et que cet engagement est considéré comme un acte citoyen, au service de la population. 

Autres publications de la sous-rubrique1