Géolocalisation
Agenda

Décembre
2019

L M M J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
Jour avec événement(s)
Jour férié
Vos séances de cinéma
Petites Annonces

0 annonce(s) publiée(s)

Consulter

Photos Fleurey sur Ouche
Newsletter

Recevez par mail les nouveautés du site.

CCOM

Communauté de Communes de la Vallée de l'Ouche

Index / PATRIMOINE / LEUZEU

Il y a 70 ans -

(408 mots dans ce texte ) -  lu : 11255 Fois


 

La bataille du Leuzeu

 

Le vallon du Leuzeu,siège de la batailledu Leuzeu en 1944

 

Cette bataille avait été précédée par des exactions qui avaient endeuillé les communes d'Arcey, d'Urcy et de Gevrey-Chambertin et elle était suivie par un acte barbare de répression à Clémencey.Depuis sa création en 2007 à Fleurey-sur-Ouche, l'association « Les amis du val du Leuzeu » s'est engagée à sauvegarder la mémoire de ces événements.

Elle l'a déjà fait en publiant en mars dernier une brochure très documentée : le Cahier n°3 du Leuzeu consacré à la « bataille du Leuzeu » et aux événements liés. Cet ouvrage est disponible au tabac-presse de Fleurey-sur-Ouche et au point « tourisme » de Velars-sur-Ouche et peut être consulté à la bibliothèque de Fleurey.

C'esf en effet, il y a 70 ans, sur le territoire de la commune de Fleurey-sur-Ouche, que s'est produit un des principaux affrontements entre la Résistance, surtout le maquis Liberté, et les forces du gouvernement collabo­rateur de Vichy appuyées par des éléments nazis : la bataille du Leuzeu. 

Le maquis Liberté s'était constitué le 6 juin 1944 à Charmoy près de Blaisy-Haut. Après bien des tribu­lations ( Arcey, les ruines du château de Marigny, la ferme de La Pourrie vers Labussière-sur-Ouche) dues au harcèlement des nazis ou de la Milice, les résis­tants du maquis Liberté, renforcés par la Compagnie Madagascar venue de Remilly-en-Montagne et par un commando de parachutistes britanniques auparavant basé près de la ferme de Rolle, s'étaient installés début juillet dans le vallon du Leuzeu d'où ils pouvaient mener des opérations contre les convois allemands circulant sur la voie ferrée ou la route nationale Dijon-Paris. 

Le 30 juillet 1944, la centaine de résistants présents au Leuzeu était attaquée au petit matin par plus de 400 miliciens pour la plupart venus spécialement de Paris. Trois colonnes de miliciens ont tenté d'encercler les résistants : une colonne venant de Flavignerot ; deux autres passant par Fleurey-sur-Ouche et arrivant soit par la ferme de Collonges, soit par le bas du vallon du Leuzeu.

Mais, grâce à un parachutage britannique d'armes lourdes deux jours auparavant, les résistants, très bien armés, repoussaient leurs assaillants après de violents combats qui duraient toute la journée. Les miliciens laissaient cinq des leurs sur le terrain, tandis qu'un seul résistant était tué.

Vue arrière des bâtiments du Leuzeu pendant la guerre