Les Minisites
Agenda

Février
2019

L M M J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28
Jour avec événement(s)
Jour férié
Vos séances de cinéma
Patrimoine

Le village de Fleurey-sur-Ouche recèle un patrimoine naturel, historique, archéologique et industriel de grande qualité.

Petites Annonces

0 annonce(s) publiée(s)

Consulter

Photos Fleurey sur Ouche
Newsletter

Recevez par mail les nouveautés du site.

Contact rédaction
CCOM

Communauté de Communes de la Vallée de l'Ouche

Index / PATRIMOINE / Visite touristique

Circuit autour de quelques demeures à partir du pont du canal : une heure -

(409 mots dans ce texte ) -  lu : 10237 Fois


 

Circuit autour de quelques demeures à partir du pont du canal :

une heure

 

Traverser le pont en direction du sud. Emprunter la voie sur berge sur votre droite et longer les jardins [enclos en pierres de pays] pour remonter à gauche par la rue Chanteronne. Murs de pierres debout du XIXe siècle. Au n°3 de la rue Chanteronne le château du Prieuré construit au XVIIème fut vendu comme bien national. Cette ancienne propriété de la famille Chifflot de Saint Morey, émigrée pendant la Révolution, fut au début du XXème celle de Paul Jobard, imprimeur à Dijon et passionné d’archéologie.

Prendre à droite, rue de l’Aule. Au n°6, la villa Augusta, actuellement centre éducatif, construite en 1890 par Pierre Boudrot, maçon à Fleurey. N°16 à 20 : vestiges de l’ancien prieuré Saint Marcel, édifié sur des terres concédées à l’abbaye Saint-Marcel-lès-Chalon par le roi Gontran au VIe siècle. L’église du Prieuré fut vendue comme bien national et transformée en habitations. Au n°30, la propriété "Les Charmilles" fut la résidence, à partir de 1803, de Louis Henry Jean Filsjean, seigneur de Sainte Colombe, décédé à Fleurey en 1812. Elle fut aussi la maison de campagne de la famille Grey-Poupon, moutardiers à Dijon, de 1945 à 1950.

Revenir sur vos pas.

Sur votre droite, le remarquable bâtiment "la grange aux petits fruits" qui aurait pu servir de halles au Moyen Age, lorsque Fleurey tenait ses nombreuses foires. Continuer par la rue Jean Truchetet. Au n°3, la villa Sainte Chantal ayant appartenu à Bénigne Frémiot, président du Parlement de Bourgogne. Sa fille, Jeanne de Chantal (Sainte Chantal), fonda l’ordre de la Visitation avec François de Salles en 1610. Elle était l’aïeule de Madame de Sévigné qui aurait séjourné à Fleurey.

Prendre la Ruellotte sur votre droite et revenir vers la Grande Rue du Haut par la rue de la Charme. Tourner à droite.

Un édifice aux fenêtres à meneaux marque l’entrée du village. Il aurait été construit au XVIe siècle sur l’emplacement d’un ancien hôpital, signalé dès 1229.

Redescendre vers le centre. Sur votre droite,

maison de maître ayant appartenu en 1657 à Etienne Pérard, conseiller du Roi, doyen de la chambre des comptes de Dijon. Plus bas, un ensemble de grilles en fer forgé du XVIIème ferme un ancien parc situé en vis-à-vis d’une demeure de la même époque. Au n°30 de la Grande Rue du Bas et dans l’impasse Cazotte, serait située la résidence occasionnelle des gouverneurs de Bourgogne, Princes de Condé.

Autres publications de la sous-rubrique3